LES REALISATIONS DU PROGRAMME NATIONAL D'ACTIONS ENVIRONNEMENTALES (PNAE) - PE2

ANNEE 2001

COMPOSANTE AIRES PROTEGEES ET ECOTOURISME (CAPE),
du PE2 exécutée par l'ANGAP (Association Nationale pour la Gestion des Aires Protégées)

Renforcement du réseau d'Aires Protégées (AP)

Conservation des habitats et des espèces

  • Système de conservation mis en œuvre dans les Aires Protégées se basant sur des patrouilles et contrôle, à l'intérieur et aux alentours du parc, effectués en collaboration avec le service forestier, la gendarmerie et la communauté villageoise ou des comités crées pour cette fin. De ce fait, 72 comités de surveillance crées respectivement à Analamerana (4), Lokobe (2), Ankarana (2), Toliara (10), Ranomafana (22) et Manombo (6). 24 conventions de collaboration signées avec les services des Eaux et Forêts, les forces de l'ordre , la gendarmerie et les communautés locales ;

  • Seize protocoles de suivi écologique établis pour mener des travaux d'identification des habitats prioritaires et de collecte et d'interprétation de données. Atelier tenu à Mantasoa du 20 au 25 mai 2001 avec comme objectif l'évaluation et la mise en œuvre des plans de gestion pour la conservation de la faune de Madagascar;

  • Document d'orientation pour la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) et aux actions menées dans le cadre du programme de ressources phytogénétiques forestières L'ANGAP élaboré avec la participation de l'ANGAP ;

  • Mise à jour des plans de gestion et de conservation des Aires Protégées poursuivie. Différentes infrastructures de conservation mises en place et/ou entretenues.

Développement institutionnel

  • PLANGRAP (Plan de Gestion du Réseau d'Aires Protégées) validé et approche IUCN (International Union of Conservation for Nature and Natural Resources) adoptée pour la gestion des Aires Protégées à travers l'évaluation des programmes de suivi écologique et l'évaluation d'efficacité de gestion des Aires Protégées ;

  • COAP (Code des Aires Protégées) adopté par l'Assemblée Nationale et présenté au Sénat. Projets de textes d'application du COAP soumis aux Directions Inter-Régionales pour observation ;

  • Construction du bureau logement de la Direction Inter-Régionale de Fianarantsoa achevée. Réception provisoire du CI (Centre d'Interprétation) d'Andasibe réalisée ;

  • Logiciel de suivi TECPRO mis en place dans 18 sites et responsables de suivi formés sur l'utilisation de cet outil ;

  • Mise à jour du Logiciel TOMPRO effectuée avec installation de Tompaie et Tomstock ;

  • Transfert de gestion de Mananara - Nord à l'ANGAP (Association Natioanle pour la Gestion des Aires Protégées) en cours ;

  • Nouvelles infrastructures du Parc National  d'Ankarafantsika inaugurées.

Développement de mécanismes de financement pérenne

  • Esquisse de plan de pérennisation financière rédigée. Document de base pour la mise en place du trust fund et  développement des ressources propres en cours de finalisation ;

  • 3 nouveaux circuits autoguidés créés à  Montagne d'Ambre, Ranomafana et Andohahela, 20 km de pistes, 5 sites de camping aménagés, dans le cadre du développement des recettes de l'écotourisme. Installation de panneaux interprétatifs pour Antaninarenina, le parc de Tsimbazaza, la mairie d'Antananarivo et les chefs lieux de province en cours ;

  • 72 000 touristes visiteurs des Aires Protégées ayant généré une recette de 2,3 milliards de Fmg de DEAP (Droits d'Entrée des Aires Protégées) ;

  • Des protocoles de partenariat en matière de filmage et prise de photos signés avec Conservation Internationale CI) et le Projet LDI (Landscape Development Interventions) ;

  • Protocole signé avec Carambole pour la production d'articles écotouristiques ;

  • Neuf conventions de recherche signés pour la conduite de travaux de recherches dans les Aires Protégées.

Appui au développement dans les zones périphériques

  • 33 micro-projets financés sur les 50% des Droits d'Entrée dans les Aires Protégées (DEAP) réalisés . Recette évaluée à 216 674 000 Fmg. Ces micro-projets concernent les zones périphériques de Ranomafanana, d' Isalo, et d' Andasibe ;

  • 24 micro-projets alternatifs aux pressions appuyés et constituant surtout des activités génératrices de revenu comme l'apiculture, la production de plants ou des projets sociaux comme la réhabilitation d'école, de centre de santé de base, l'entretien de piste ou de petit barrage, etc.... Ces micro-projets touchent 1 115 bénéficiaires dans les zones périphériques de Marojejy et d'Andringitra ;

  • Trois comités de gestion (COGES) officialisés dans la Montagne d'ambre.

Education environnementale et appui au changement de comportement

  • 23 sorties nature organisées ayant vu la participation des 3 742 bénéficiaires, 91 classes vertes, dans le cadre de l’éducation environnementale;

  • Nouvelle charte graphique de l'ANGAP () et de ses dérivés vulgarisée. Campagne d'information relative aux Aires Protégées sur la scène internationale intensifiée : des copies de films envoyées dans les foires internationales, des articles publiés dans chaque numéro de Madagascar-Magazine dont l'édition se fait en France. Dernière parution de ORCHID (revue Air Madagascar) consacrée sur Bemaraha ;

  • Des protocoles signés avec les établissements scolaires (INTH/Institut National du Tourisme et de l'hotellerie, INSCAE/ Institut National des Sciences de la Communication et de l'Administration de l'Entreprise) et associations pour l'initiation du module "Aires protégées" dans leur programme scolaire ;

  • Différentes manifestations liées à la gestion de l'environnement : JME (Journée Mondiale de l'Environnement, … avec la participation de l'ANGAP (Association Nationale pour la Gestion des Aires Protégées).

GESTION CONSERVATOIRE DES EAUX ET DES SOLS (GCES),
composante directe du PE2 exécutée par l'ANAE (Association Nationale d'Actions Environnementales)

Diffusion des informations en fonction des publics cibles

  • Diverses manifestations organisées avec les partenaires avec la participation de l'ANAE. Des journées de reboisement  organisées au niveau des sept antennes régionales avec la collaboration de plusieurs partenaires ;

  • 10ème anniversaire de l'association célébré au niveau national et au niveau des antennes régionales ;

  • 35 séances d'information organisées. 25 émissions radiophoniques diffusées sur les chaines nationales, régionales et locales pour faire connaître les réalisations et les procédures de collaboration de l'ANAE. 6 films vidéos et différents supports de communications produits (chants, articles de presse, posters…) ;

  • 9 journées d'information, 8 séances de projections de films et de diapositives, 2 conférences, 3 visites échanges avec les institutions hors PAE (Plan d'Actions Environnementales) organisées en vue de sensibiliser les partenaires en matière de gestion durable des ressources naturelles.

Amélioration des outils de travail pour la gestion des projets

  • Résultats de l'étude sur l'évaluation économique des impacts de la conservation des sols sur les revenus agricoles menée à Ampasikely et à Ambohimiadana disponibles ;

  • Contrôle de qualité des logiciels TECPRO et TOMPRO a assurée ;

  • 4 cartes d'aide à la décision produites. Carte de délimitation de bassins versants à aménager et de l'occupation des sols de la grappe Itasy également élaborée. Deux cartes sur l'évolution de la diffusion des techniques du "semis direct" produites dans la région de Fianarantsoa et pour l'ensemble des antennes régionales ;

  • Mission d'identification des bassins versants à aménager effectuée en vue de l'élaboration du schéma d'aménagement de la grappe du lac Itasy dans le cadre de l'élaboration de référentiels régionaux.

Mise en œuvre de mini-projets dans le cadre de réalisation des programmes de développement communaux

  • 19 communes rurales appuyées dans l'élaboration de leur plan de développement communal. 6 PDC (Plan de Développement Communal) élaborés avec cartes d'aménagement, 12 PDC avec croquis d'aménagement et 1 PDC en cours d'élaboration ;

  • Atelier national de restitution et de validation du guide d'élaboration de PDC tenu en novembre 2001 ;

  • 784 mini-projets issus de la priorisation de 146 communes rurales en concertation avec les autres partenaires et ayant bénéficié la participation financière de l' ANAE. Projets en cours de réalisation dont 85% sont des projets de conservation de sols et d'appui à la production, 6% des projets d'infrastructures et 9% des projets sociaux ;

  • 3 830 paysans appuyés dans la diffusion de la technique du "semis direct" et 8 sites de production de matériel végétal installés. Une pépinière de production de plants pour les essences autochtones mise en place à Amboriky Toliara avec 6 000 plants produits;

  • 26 groupements féminins appuyés par le biais des formations et visites ;

  • Procédures d'immatriculation de 125 ha appartenant à 63 paysans dans la zone de Besomangana Ampasikely / Amparafaravola, arrivées à la dernière étape. Distribution de cadastre collectif aux bénéficiaires courant mois de décembre ;

  • 42 formations sous forme de visite-échange et d'ateliers organisées pour les partenaires (opérateurs, paysans);

  • 11 études d'évaluations des impacts des mini-projets traitant différents thèmes entre autres le suivi de la fertilité, la diffusion latérale, les aspects socio-économiques, l'évaluation des impacts de la diffusion du semis direct, l'évaluation des impacts socio-économiques du réseau d'adduction d'eau potable, lancées et menées soit par des étudiants dans le cadre de leur mémoire ou stage, soit par des bureaux d'études.

Activités de développement rural dans les zones prioritaires de conservation

  • 233 communes prioritaires situées dans les zones périphériques de 36 Aires Protégées, 2 corridors, 28 forêts classées et le bassin versant de Sahamaloto, déterminées à l'issue d'un atelier organisé conjointement par l'ANAE, l'ANGAP, la DGEF(Direction Générale des Eaux et Forêts) et l'ONE (Office National pour l'Environnement) ;

  • 17 communes appuyées dans l'élaboration de programmes de développement communaux intégrant la biodiversité ;

  • 634 mini-projets réalisés au niveau de 87 communes rurales des zones prioritaires de conservation en synergie avec d'autre partenaires ;

  • 411 paysans appuyés pour la diffusion du semis direct. 3 producteurs de matériel végétal installés à Manantantely dans la zone périphérique du parc d'Andohahela (2) et à Sakaraha dans la zone périphérique de Zombitse Vohibasia ;

  • 11 groupements féminins appuyés ;

  • 10 sessions de formation des partenaires (opérateurs, paysans) organisées ;

  • 5 études d'évaluation d'impacts lancées : un sur la diffusion latérale et 4 sur les aspects socio-économiques.

Renforcement institutionnel

  • Activités à financer identifiées, Programmes Régionaux de Développement Rural (PRDR) et Plan de développement Communal (PDC) élaborés, Requêtes paysannes et communales approuvées par les GTDR (Groupe de Travail de Développement Rural) avec la collaboration de l'ANAE ;

  • Séance de présentation des activités de l'ANAE effectuée auprès du Gouverneur et du GTDR de Toamasina. Réalisations de l'ANAE également visitées lors de l'atelier de lancement du PADR (Programme d'Activités de Développement Rural) à Mahajanga et de l'atelier sur le DSRP (Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté) à Fianarantsoa ;

  • Deux ateliers organisés pour définir les orientations stratégiques futures de l'Association. Trois visites inter-antennes  organisées ;

  • Atelier international organisé avec le CIRAD (Centre International de Recherche Agricole pour le Développement) sur l'amélioration des techniques du semis direct.

Financement de projets de taille moyenne : FORAGE

  • 8 projets financés : réhabilitation des accès de Dabara - Mahabo, construction passerelle Mijangoa - Antsalova, adduction d'eau potable à Analalava et Iakora, réhabilitation de la piste d'Ankariera Andohahela, adduction d'eau à Ankazoabo et VVondrozo ;

  • Des missions de suivi réalisées concernant les projets financés et réalisés auparavant ;

  • Protocole de collaboration établi avec le FID (Fonds d'Intervention pour le Développement) concernant la réhabilitation de la piste d'Andohahela.

GESTION DES FORETS

Exploitation forestière

  • Texte sur les fonds forestiers approuvé par le gouvernement. Situation des exploitations forestières publiée dans une édition spéciale Rofia. Liste des permis de coupe affichée au niveau de tous les CEFs (Circonscription des Eaux et Forêts). Nouvelles modalités d'octroi de permis d'exploitation également sorties. Réflexion sur les modalités de calcul des redevances forestières  en cours au sein de la DGEF (Direction Générale des Eaux et Forêts) ;

  • Situation des défrichements de l'année 2000 établie et publiée au niveau de tous les services décentralisés ;

  • Manuel à l'usage des agents forestiers dénommé "Guide du responsable forestier" élaboré et publié avec l'appui de POLFOR (Politique Forestière)/GTZ ;

  • Des réunions organisées avec les maires et les communes pour déterminer la stratégie de prévention des défrichements.  Stratégie nationale de contrôle forestier validée. Etude sur les procédures d'attribution de permis, de suivi et de contrôle  effectuée ;

  • Observatoire national des forêts mis en place et opérationnel. Deux sites pilotes choisis pour le développement de la communication à proximité. Rôles et attributions des observatoires régionaux définis.

Aménagement et transfert de gestion

  • Ebauche de cartes élaborées à partir des critères définis établie, concernant les travaux de zonage. Ateliers régionaux pour la validation des critères en cours ;

  • Des contrats de collaboration signés avec différents partenaires en matière de transfert de gestion ;

  • 16 contrats de transfert de gestion signés, 13 officialisés et 33 en cours de négociation ;

  • Des formations/actions en vue d' aboutir à l'élaboration des plans d'aménagement simplifiés et au transfert de gestion  entreprises. 13 plans d'aménagement simplifiés élaborés pour les sites du projet CAF (Cadre d'Administration Forestière).

Pérennisation financière de la gestion des forêts

  • Réflexions sur la pérennisation financière de la gestion forestière avec des avancées notoires. Deux projets pilotes sur la séquestration de carbone proposés. Un site dentifié à Maroantsetra. Inventaire mené dans la forêt de Makira effectué ;

  • Essai de conceptualisation élaboré pour les paiements directs. Atelier sur le mécanisme de développement propre tenu en Octobre en liaison avec les partenaires ;

  • Formation dispensée et identification des filières pouvant être soumises au nouveau régime fiscal forestier  effectuée concernant la fiscalité forestière.

Mesures conservatoires des basins versants

  • Des travaux d'analyse bibliographiques et des descentes sur terrain à Ambatondrazaka, Andapa, Taheza, et à Miarinarivo effectués pour l'édition d'un manuel capitalisant les acquis techniques pour la gestion de Bassins Versants. Des protocoles d'accord établis avec l'ANAE (Association Nationale d'Actions Environnementales) pour la mise en œuvre des plans d'aménagement des BV à Andapa et à Ambatondrazaka. Transfert de gestion des sites BV aux communautés adopté.  Séances de sensibilisation continuées ;

  • Montage du document de projet "Aménagement bassins versants et irrigation" avec la participation de la DGEF.

POLITIQUE - INSTRUMENTS - INFORMATIONS POUR LA GESTION DE L'ENVIRONNEMENT,
composante transversale du PE2 exécutée par l'ONE

Politique de Gestion Intégrée des Zones Côtières

  • Document d'orientation pour l'élaboration de la politique sur la gestion intégrée des zones côtières édité et diffusé dans les 5 provinces ;

  • Cinq ateliers de concertation régionale organisés avant l'atelier national de validation ayant pour objectifs de réactualiser les problématiques de base de chaque région, de recueillir la vision des participants sur l'avenir des zones côtières, de voir la nécessité d'élaborer une telle politique avec les champs d'application afférents et les plans d'actions à mettre en œuvre.

Création d'aires protégées marines et côtières

Trois sites fonctionnels comme "Zones Marines et Côtières à Gestion Spéciale"(ZMCGS) en attendant l'officialisation de leur statut d'Aires Protégées Marines et Côtières (APMC). Ils s'agissent de Nosy Ve, de Baie de Ranobe et de Nosy Sakatia. Cas de Nosy Tanikely en cours de négociation ;

Cadre juridique pour la protection des droits d'accès aux ressources biologiques

Deux textes, l'un sur le droit d'accès aux ressources biologiques et l'autre sur le droit de propriété industrielle, élaborés et validés par le Comité d'Orientation Scientifique (COS) et le Conseil National pour l'Environnement (CNE), en application de la loi 89-019 relative à la propriété industrielle ;

Traduction juridique de la stratégie nationale de la biodiversité

Stratégie nationale de biodiversité traduite sous une forme juridique envoyée au gouvernement pour approbation ;

Développement d'outils de gestion des pollutions

  • Campagne de contrôle effectuée en appui à la Direction Générale de la Sécurité routière pour le contrôle des gaz d'échappement des véhicules ;

  • Partie du pourtour du lac clôturée dans le cadre de l'aménagement du Lac Anosy ;

  • Des travaux de génie fluvial en cours et étude d'impact environnemental en cours de validation concernant l'assainissement du canal des Pangalanes ;

  • Cadres de la commune urbaine de Tanjombato formés sur la MECIE (Mise en Compatibilité des Investissements avec l'Environnement) et sur le traitement des déchets. Carte élaborée pour la planification et le suivi du développement et de l'environnement dans cette commune.

Elaboration et diffusion d'outils d'opérationalisation de la MECIE (Mise En Compatibilité des Investissements avec l'Environnement)

  • Décret MECIE multiplié et diffusé. Directive générale sur l'EIE et quatre guide sectoriels également multipliés. Deux autres guides l'un sur l'audit environnemental et l'autre sur le textile développés ;

  • Guide sectoriel sur le textile actuellement en cours d'examen au Ministère de l'Industrie ;

  • Arrêté sur la participation publique sorti ;

  • Répertoire juridique des textes sur l'environnement disponible en version informatisée ;

  • 71 dossiers soumis et 31 traités dont le dossier QMM (Qit Madagascar Minerals) qui a reçu l'avis environnemental. Les autres dossiers sont soit irrecevables, soit transmis au Ministère de l'Environnement et en attente de permis environnemental, soit renvoyé au promoteur pour demande de compléments d'études….

Développement d'outils de prise en compte de l'environnement dans les plans et programmes de développement

Dans le cadre de la prise en compte de la dimension environnementale dans les plans de développement :

  • Zone d'Activité Economique Spéciale de Vatomandry inserant la dimension environnementale avec la contribution du PSI ;

  • Schéma de développement régional élaboré par le CRD Anosy avec l'appui du PSI,
  • Evaluation environnementale du programme Energie II (électrification rurale, extension Andekaleka), avec l'appui du PSI.

Renforcement et valorisation des compétences des cellules environnementales

Quatorze cellules environnementales au sein des ministères et deux au niveau des communes appuyées. Séance d'information sur la MECIE (Mise En Compatibilité des Investissements avec l'Environnement) et EIE (Etude d'Impact Environnemental) organisée. Deux réunions de concertation tenues pour dynamiser la création de plate-forme.

Mise en place des procédures administratives GELOSE

  • Deux arrêtés interministériels relatifs au cahier de charges et au type et liste de ressources Gélosables signés par le Ministère de l'Environnement et transmis aux autres ministères pour avis. Procédures GELOSE (Gestion Locale Sécurisée) intégrées au niveau du MINEL (Ministère de l'élevage. Canevas de Plan d'aménagement et de Gestion simplifié pour les pâturage et ressources zoogénétiques élaboré ;

  • Une quatrième vague de médiateurs formés dans le cadre de la gestion du corps de médiateurs. Membres du comité d'agrément nommés et un guide des médiateurs élaboré.

Valorisation des systèmes d'information

Tableau de bord environnemental diffusé sur internet et sur CD-Rom. Protocole établi avec INSTAT (Institut National de la Statistique) pour une évaluation économique de l'environnement et pour la mise en place de la comptabilité environnementale. Deux protocoles de partenariat établis pour la labelisation et la certification d'équipements domestiques.

Renforcement du centre d'information et de documentation sur l'environnement

Deux unités de bibliothèque mises en places et opérationnelles à Nosy be et à Toliara. Un recueil de documentation sur le GENRE également disponible au CIDE (Centre d'Information et de Documentation Environnementale.

Mis en œuvre du plan de communication de l'ONE

  • Plans de communication de Moramanga, Alaotra, Analanjirofo et Toamasina mis à jour. Charte de l'environnement   rééditée pour satisfaire les demandes des acteurs et des régions ;

  • Deux ouvrages : le premier dénommé "Imaitso" qui présente les réalisations du Programme et le deuxième sur la Journée mondiale de l'environnement Edition 2000, réalisés et distribués. Productions de vidéos pour les émissions périodiques à la télévision continuées ;

  • Journée mondiale de l'environnement célébré à Taolagnaro et dans d'autres localités : Vohémar, Andasibe, Fénérive Est, Sofia ;

  • Des magazines diffusées mensuellement par TVM (Télévision Malagasy) et  émissions radiophoniques hebdomadaires diffusées par la RNM (Radio Nationale Malagasy) continuées ;

  • Douze actions de reboisement initiées par divers groupements, appuyées. Diverses manifestations avec la   participation du programme : Célébration journée mondiale de la femme, journée mondiale de l'eau, foire régionale à Bemaraha… ;

  • Des reportages effectués tous les mois (Mahajanga, Ambanja, Antsohihy, Ambilobe, Vohémar, Taolagnaro).

SERVICE D'APPUI A LA GESTION DE L'ENVIRONNEMENT

Renforcement de capacités des acteurs du développement durable

  • Onze sessions de formation organisées en matière d'analyse et de planification, et en système d'information pour les acteurs régionaux à Antananarivo, MENABE (Morondava, Mahabo, Belo sur Tsiribihina, Manja, Miandrivazo) , Mahajanga, Sofia, SAVA (Sambava, Antalaha, Vohimarina, Andapa), DIANA (Diégo, Ambilobe, NosyBe, Ambanja); Moramanga, Alaotra, Analanjirofo (région de Toamasina) et Brickaville ;

  • Echange inter-structure (Fianarantsoa et SAVA) organisée pour favoriser les échanges d'expériences en matière de transfert de gestion des ressources naturelles aux communautés de base ;

  • Six régions dotées de leur plan de formation ;

  • Des ateliers organisés dans quatre régions (Antsiranana, Taolagnaro, Fianarantsoa, Alaotra) afin d'harmoniser l'approche des différents intervenants pour le développement des communes ;

  • Formation échange entreprise entre les responsables de système d'information et de suivi-évaluation de Toliara, ceux de Fianarantsoa et ceux de la zone Est sur l'opérationalisation des système d'information régionaux ;

  • Dans le cadre du transfert de gestion des ressources naturelles aux acteurs de développement durable, un protocole cadre est signé avec la commune pour la mise en œuvre et le suivi des activités sur terrain. Cinq atelier de formation sur la GELOSE ont été dispensées à Fianarantsoa, Ambato Boeni, Anjomà ramartina, Tsiroanomandidy et Miandrivazo ;

  • Deux systèmes d'information régionale sont mis en place : Itasy et Melaky.

Analyses diagnostics et élaboration de référentiels de développement durable

  • Des cartes des intervenants élaborées pour 10 régions. Onze régions disposent d'un état des lieux ou monographies communales/régionales ou zonales spécifiant leur intervention, leur localisation et leur mode de financement ;

  • Six régions munies de problématiques identifiées et priorisées. Analyse diagnostic global finalisée pour Itasy et Soalala Mitsinjo. Quatre rapports d'analyses diagnostics disponibles sur Anosy ;
  • Profil local de Toamasina disponible avec une extension de la zone considérée vers l'arrière pays. Schéma d'aménagement   élaboré pour Nosy be.

Développement de partenariat pour la mise en œuvre des référentiels de développement durable

  • Schémas de Développement Régional (SDR) pour Menabe, Anosy et Mangoro en cours d'élaboration. Plans stratégiques et  pistes d'actions pour 3 régions : Corridor Andringitra - Ranomafana, Littoral Est et Amoron'i Mania ;
  • 17 Plans de Développement Communal (PDC) élaborés et/ou en cours de finalisation ;
  • 10 protocoles cadres signés avec les structures dans les 6 régions suivantes :  Boeny, DIANA, MELAKY, MENABE, ANOSY, ITASY, Amoron'i Mania, Littoral Est, Fianarantsoa ;
  • Emergence des structures de concertation communale appuyée : 25 régions disposent actuellement de structures opérationnelles.

Etablissement de plans cadres de gestion des ressources

  • Recrutement de Bureau d'études pour l'élaboration de la stratégie de gestion des îlots en cours ;
  • Etude sur l'application du plan de gestion des baleines à Sainte-Marie effectuée ;
  • Cinq plans de gestion de filières et 2 plans de gestion des ressources (écosystèmes) validés et finalisés.

Transfert de gestion des ressources naturelles

  • Communautés littorales encadrées dans l'application des plans de gestion sur les activités récifales et les mangroves. DINA pour gérer les ressources limitrophes de leur village élaboré, et appuyé. Cette initiative est le plus souvent à l'origine de demande de transfert de gestion. Actuellement, 10 gestions communautaires effectives et opérationnelles ;
  • La situation des contrats se présente comme suit :

- 40 contrats GELOSE officialisés : Antsalova (2), Arivonimamo (11), Ambalavao (3), Toliara II (3), Ambohidratrimo (1), Mahajanga II, Marovoay et Ambato-boeni (20) ;

- 14 contrats signés : Toliara II (6), Taolagnaro (2), Ambohimahasoa (2), Ambiloba (1) et Nosy be (3) ;

- 66 contrats en cours de négociation : Merikanjaka (5), Arivonimamo (8), Ambanja (4), Ambilobe (9), Nosy be (4), Ambalavao (3), Farafangana (2), Fianarantsoa II (4), Ambositra (7), Vangaindrano (6), Antalaha (1), Mampikony (5), Marovoay (4), Brickaville (1), Soanieran Ivongo (2) et Mahabo (5) ;

  • 31 nouveaux médiateurs sont recrutés. Leur formation sera organisée par le CFSIGE.

Valorisation durable des filières potentielles

  • Trois inventaires sur les connaissances ethnobotaniques en phase finale : forêt des Mikea, corridor Fandriana Marolambo et Ranomafana Andringitra ;

  • Six inventaires en cours : raphia, soie sauvage, plante agricoles apparentées, plantes médicinales, katrafay et baobab ;

  • Base de données sur la biodiversité gérée par le logiciel NOE fonctionnelle et le réseau opérationnel ;

  • Communautés de base formées en vue de l'amélioration de la qualité des produits, concernant la valorisation de la filière "Landibe". Structuration de la filière entreprise suivie d'une extension des actions dans deux nouvelles zones avec création d'association de producteurs ;

  • Contrat signé avec les opérateurs pour la vulgarisation de la culture in vitro dans deux zones, dans le cadre de la valorisation de la filière "orchidée";

  • Des travaux de recherche sur la caractérisation des patates douces appuyés avec une installation de collection vivante à Toliara dans le cadre de la convention avec le FOFIFA, pour la valorisation des ressources génétiques agricoles ;

  • Structuration de la filière apiculture réalisée dans la forêt des Mikea. Etude de marché finalisée ;

  • Plan de valorisation de la filière "Mantella' élaboré et livré au Comité de suivi au sein du MEF(Ministère des Eaux et Forêts). Des actions de vulgarisation auprès des opérateurs en cours ;

  • Etudes de faisabilité de culture de 4 espèces de coquillages comestibles et études de filières "coquillages" en cours.

Mobilisation de financement pour des activités de développement accompagnant la gestion durable des ressources naturelles et humaines

  • Des Mémoires d'Identification de Projets (MIP) des actions priorisées issues des stratégies concertées accompagnant les dix documents de sous-programme élaborés ;

  • Onze sous-programmes élaborés, finalisés ou mis en œuvre ;
  • Travaux de planification régionale en cours pour Taolagnaro, Menabe et Mangoro ;

  • Table ronde tenue avec les partenaires techniques et financiers pour la promotion des sous-programmes et PDC (Plan de Développement Communal) : (Mahajanga, Fianarantsoa, Itasy) initiée par trois régions ;

  • Quatre micro-projets mis en œuvre à Toliara, entre autres fixation des dunes, restauration des mangroves. Micro-projets réalisés à Nosy be dans le but d'améliorer les conditions de vie comme le nettoyage de plages, la réhabilitation de bornes fontaines et d'un bassin de captage.

COORDINATION

Suivi-évaluation technique

  • Quatre études lancées pour la collecte des indicateurs techniques de résultats et d'impacts du programme : mesures sur l'incidence du tavy dans les zones cibles hors aires protégées; mesures sur le couvert forestier et sur l'incidence du tavy ; collecte des données sur l'indice de la biodiversité ; mesures sur les revenus additionnels générés par les activités (impact économique du programme);

  • Réalisations du Programme diffusées périodiquement et soumises aux instances compétentes ou aux autorités de tutelle : rapport sur les réalisations physiques et financières des premiers six mois remis au Ministère des Finances et de l'Economie ; bilan sur les réalisations du Programme entre 1996 et 2001 remis à la primature ; état des principales réalisations physiques du Programme entre 01/01/1997 et 31/12/2001 présenté par faritany remis également à la primature ;

 

  • Un "Study tour" pour les membres du CPSE en vue d'une échange en matière de suivi-évaluation et de gestion de l'environnement avec le Programme Pilote de conservation de la Forêt Tropicale Humide du Brésil.

coordination financière

  • Audit de clôture pour les trois AGEX (Agences d'Exécution) sortantes : FTM (Centre de cartographie), CFSIGE (Centre de Formation aux Sciences de l'Information Géographique et de l'Environnement) et Direction Générale des Domaines, démarré, après acceptation des termes de référence par le spécialiste en gestion financière de la mission résidente de la Banque Mondiale ;

  • Certains responsables financiers formés sur la pérennisation financière, dans le cadre de renforcement de capacité et d'autres ayant participé à une conférence internationale sur la lutte contre la corruption tenue à Pragues ;
  • Commission sur la pérennisation financière mise en place. Cette commission a participé à la mise en place du "Trust Fund" au niveau de l'ANGAP.

Pilotage du programme

  • Deux sessions du CFE (Comité de Fonds Extérieurs) tenues respectivement en mars et en juin 2001, avec comme recommandations majeures la simplification de la structure du Programme. Ainsi le nombre des AGEX est réduit de sept à quatre. A souligner que FTM (Centre de cartographie), CFSIGE (Centre de Formation aux Sciences de l'Information Géographique et de l'Environnement), et Direction des Domaines, collaboreront avec le Programme en tant que prestataires de services ;

  • Huit composantes gérées auparavant par l'ONE regroupées autour de deux composantes : Politiques, Instruments et Informations pour la Gestion de l'Environnement (PIIGE) et Services d'Appui à la Gestion de l'Environnement" (SAGE) ;

  • Restructuration de l'ONE en cours. Organigramme fonctionnel approuvé par le Conseil d'Administration, et pré-sélection et interview entamés ;

  • Dans le cadre de la préparation du PE-III, première version du document de pré-faisabilité diffusée aux bailleurs de fonds habituels et potentiels le 15 octobre 2001. Deuxième version corrigée à partir des observations émanant des différents partenaires soumise au CFE de novembre pour discussion.